Quels objets peut-on fabriquer avec une imprimante 3D ?

Dire est une chose et on nous en a déjà beaucoup parlé, on a aussi écrit de multiples articles sur les applications possibles de l’impression en 3D, on imagine ses exploits, on « rêve » à ses extraordinaires possibilités, mais pour bon nombre d’entre nous, ses véritables applications restent encore mystérieuses.

Afin d’en savoir plus, nous allons détailler ci-dessous les applications possibles de l’imprimante 3D.

Des prototypes

La technologie de l’impression en 3D est en fait « vieille » de plus de 30 ans puisqu’elle a été inventée en 1983 par Charles HULL, un ingénieur américain. Les constructeurs l’utilisent depuis une vingtaine d’années sous le nom de fabrication par addition de couches (fabrication additive). Renault, Adidas, Nike et Opel ont réalisé de sérieuses économies de temps, de main d’œuvre et d’outillage en fabriquant leurs prototypes avec une imprimante 3D.

Des outils, des maquettes

En production, c’est très intéressant pour les pièces fabriquées en petites séries qui peuvent êtres longues et compliquées à mettre en œuvre.

Un particulier bricoleur peut fabriquer des poignées de porte, des petites pièces détachées dont il a besoin pour une réparation, les possibilités sont réellement variées.

Une maquette est une représentation miniature d’une réalisation architecturale ou d’une œuvre d’art. L’impression 3D retranscrit avec une extrême précision les formes les plus travaillées. Les matériaux utilisés avec l’impression 3D sont plus résistants que les matériaux traditionnels.

Des prothèses, des implants

On imprime en 3D des prothèses auditives, des prothèses dentaires, des prothèses de mains et d’avant-bras. L’avantage, c’est qu’elles sont parfaitement adaptées, on peut même dire qu’elles forment corps avec la morphologie du patient. Et le coût de production est moins élevé ainsi que les délais de livraison. Les chirurgiens-dentistes utilisent l’impression 3D pour élaborer des guides qui leur sont utiles lors de la pose d’implants.

Dans le journal Les Echos, on a pu lire qu’une équipe médicale a implanté un crâne reconstitué en impression 3D.

Des tissus biologiques : on imprime du vivant

Une firme implantée aux Etats-Unis a mis au point un système très élaboré permettant d’imprimer en 3D des cellules humaines à l’aide d’hydrogel. La France peut s’enorgueillir de l’invention de la bio-impression en 4D par le biais de Poietis, une société bordelaise.

Des aliments

Avec une imprimante 3D on fabrique des confiseries, des petites pièces de sucre aux formes géométriques, des carrés de chocolat … La NASA s’intéresse au processus d’impression en 3D pour améliorer le goût, l’aspect et la qualité de la nourriture des astronautes lassés d’avaler des poudres lyophilisées. Le progrès ne s’arrêtant jamais, on fabrique maintenant des pizzas et des quiches.

Des vêtements

On a vu défiler des mannequins vêtues de robes imprimées en 3D. Et c’était très réussi. Effectivement à l’aide d’un scan, le sur-mesure est absolument parfait. On imprime en 3D des robes, des pantalons, des vestes, des chaussures, des sous-vêtements … Les créateurs de mode ont intégré l’impression en 3D qui leur permet d’élaborer des prototypes aux formes très élaborées pour un coût peu élevé.

Des accessoires de mode et des bijoux

Les joaillers utilisent presque toujours l’impression en 3D pour la fabrication de moules à cire perdue. A tel point que les constructeurs fabriquent désormais des imprimantes 3D spécialement adaptées à la fabrication de ces moules utilisés par les bijoutiers.

Des figurines, des jouets

En prenant modèle sur une photographie, l’imprimante 3D est capable de reproduire avec une précision étonnante les traits d’un visage, la ligne d’une silhouette, les détails d’une main. Il y a 5 ans sont apparues les premières figurines imprimées en 3D qui ont fait couler beaucoup d’encre. Si l’envie vous en prend, vous pouvez donc passer commande de votre double en miniature ou de votre personnage préféré de dessin animé.

Des objets utiles au quotidien

On imprime en 3D des bibelots, des bols, des tasses, des vases et autres contenants divers, des pièces de réparation, des chandeliers… L’objet utile le plus souvent demandé est la coque de protection pour iPhone, smartphone ou téléphone portable, que l’on peut personnaliser à son goût. A titre indicatif, vous payerez environ 30 euros pour cette dernière prestation.

Des maisons

Et oui, l’impression 3D béton existe et on s’en sert pour construire de véritables maisons (les immeubles sont à l’essai). Evidemment « l’engin » est imposant et se déplace sur des rails, il ne s’agit pas là de l’imprimante 3D que l’on installe sur un bureau. C’est ainsi qu’aujourd’hui une entreprise asiatique peut fabriquer 10 maisons en une journée. Rendez-vous compte, on parle ici de volumes d’impression pouvant aller jusqu’à 140 m2.

Un avenir prometteur

L’impression 3D séduit tous les secteurs d’activité. Le marché est en pleine expansion et devrait continuer de grimper dans les années à venir.